Qu'est-ce que le changement climatique ?

Les troubles climatiques observés ces dernières années sont sans équivoque. La marche de l'Homme vers le progrès scientifique a peut être été bénéfique pour son espèce, mais les impacts de ses actions sur la nature vont lui coûter cher.

Le changement climatique : un processus complexe

Le changement climatique, le dérèglement climatique, le réchauffement global ou planétaire se définissent comme la modification des climats régionaux sur une durée minimum de 10 ans de l'ensemble. L'interdépendance entre les différents éléments des océans, des types de végétations, des types de sols (atmosphère, lithosphère, l'hydrosphère …) communément appelée « système climatique », détermine l'ensemble du climat global. La moindre variation de l'un des éléments de ce système entraîne le « mécanisme de rétroaction ».

Ce processus complexe amplifie ou stoppe le changement climatique. La rétroaction positive se caractérise par l'amplification du dérèglement du climat. La rétroaction négative parle du freinage de cette transformation. Toujours est-il que certaines boucles de rétroaction positives s'accentuent à tel point qu'elles génèrent un cercle vicieux irréversible. Par ailleurs, une multitude de mécanismes de rétroaction demeurent à ce jour méconnus des scientifiques, rendant ainsi les phénomènes du climat encore plus énigmatiques.

La modification du climat à travers le temps

Certes, le climat ne s'est jamais stabilisé. La terre, après ces 4,6 milliards d'années, a subi un nombre inimaginable de changements cycliques naturels du climat. Il y a 650 millions d'années, la Terre n'était qu'une « Terre boule de neige» recouverte de glace durant les « périodes glaciaires ». Le passage cyclique aux « périodes interglaciaires » où la Terre s'est réchauffée progressivement a duré environ 100 000 ans. Au temps des dinosaures, la glace était inexistante dans l'Antarctique. Aujourd'hui, ce continent demeure le contient le plus froid.

Aujourd'hui, la Terre connaît une nouvelle période interglaciaire que les chercheurs ont dénommé « Holocène ». Les causes naturelles ont contribué à la modification du climat globale depuis des millénaires. Seulement, des phénomènes sans précédent ont été observés, notamment l'intensification des cataclysmes naturels, la fonte rapide des glaces, la montée phénoménale du niveau de la mer. Les scientifiques se sont alors penchés sur les facteurs supplémentaires de changement climatique et ont conclu l'impact de l'action anthropique sur ce dérèglement inhabituel.

Les causes et les conséquences

Les facteurs de cette modification se divisent en deux catégories : les facteurs naturels et les facteurs anthropiques (venant de l'Homme). L'activité solaire et volcanique, les positionnements des continents, les rotations de la Terre, la circulation atmosphérique et les courants marins constituent les causes naturelles de ce dérèglement climatique. L'activité humaine a pour sa part accentué l'« effet de serre additionnel » à l'« effet de serre naturel », et ce, de manière significative depuis la « Révolution Industrielle ». Ce bouleversement historique a été positif pour l'Homme, mais négatif pour le climat.

Les conséquences de cet évènement sur le climat sont dévastatrices. Effectivement, des phénomènes climatiques extrêmes, à l'instar des tempêtes, des sécheresses, des précipitations abondantes sont nettement plus fréquents. L'instabilité grandissante des saisons entraîne de graves conséquences sur l'agriculture, la faune et la flore. Des milliers d'espèces animales et végétales s'éteignent à une vitesse très inquiétante.

C'est tout l'intérêt de préserver l'environnement en privilégiant la production d'énergie renouvelable. Il est essentiel de préserver les ressources naturelles et de réduire l'utilisation de ressources naturelles. Mieux encore, dans un monde idéal, le recyclage des déchets suffirait à nous approvisionner en énergie. C'est en tout cas le rêve de la CNIM, que celle-ci souhaite partager au monde à travers ces nombreuses filiales. Ce projet a déjà porté ses fruits dans les pays du Golfe, grâce à la CNIM Saudi et la CNIM Middle East, présidées par Mohamed Ayachi Ajroudi ; http://www.leaders.com.tn/article/1986-mohamed-ayachi-ajroudi-ce-tunisien-qui-exportera-les-services-de-l-onas-a-l-etranger.


Les articles

Quelles sont les causes du changement climatique ?

Publié le 18/11/2017
Le changement climatique est un phénomène qui entraîne de nombreux impacts. Globalement, c'est l'ensemble des variations des conditions climatiques...

Comment lutter contre le changement climatique ?

Publié le 18/11/2017
La lutte contre le réchauffement planétaire doit être pratiquée de façon collective pour avoir un résultat fructifiant. C'est une contribution...